EN FLASH
Actualité

Index 2024 : 365 millions de chrétiens persécutés dans le monde

Annonces
Notre page Facebook
Événement à la Une
Vidéo à la Une
Getting your Trinity Audio player ready...

Les résultats 2024 de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens montre une augmentation de la persécution et de la violence.

L’ONG Portes Ouvertes France et Belgique, vient de rendre publics les résultats 2024 de l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens, un rapport édité depuis 1993.

365 millions de chrétiens sont aujourd’hui fortement persécutés et discriminés dans le monde alors que le rapport annuel de l’an dernier en annonçait 360 millions. Cela représente 1 chrétien sur 7 qui ne bénéficie pas de la liberté religieuse. Cette augmentation s’explique par celle du nombre de chrétiens fortement persécutés au Burkina Faso et au Nicaragua. Mais aussi par la croissance générale de la population chrétienne dans les pays où ils sont persécutés.

 La Corée du Nord, 1er pays du classement

 La Corée du Nord reste à la tête du classement, comme chaque année depuis 2002 à l’exception de 2022. Il n’y a aucun espace de liberté pour les chrétiens qui vivent leur foi dans le secret absolu. Un raid sur une église a été rapporté à l’international : cinq chrétiens qui s’étaient retrouvés en secret dans une ferme reculée pour prier ensemble ont été dénoncés par un informateur et arrêtés par la police.

 Laos et Nicaragua : une dramatique ascension

Le Laos passe de la 31ème à la 21ème place, avec pour la première fois depuis des années, des chrétiens qui ont été tués en raison de leur foi.

Le Nicaragua passe de la 50ème à la 30ème place. Le gouvernement de Daniel Ortega est en conflit ouvert avec l’Église, en particulier l’Église catholique. Ceci depuis que des responsables chrétiens ont appelé publiquement au respect de l’État de droit. Les universités chrétiennes perdent leur reconnaissance légale. Les médias chrétiens sont saisis. Des diocèses voient leurs comptes bancaires bloqués.

 Un grand nombre d’églises ciblées

 Pour la 10ème année consécutive, la Chine est le pays qui a fermé le plus d’églises. Une tendance qui s’est accélérée depuis que les autorités ont annoncé vouloir siniser le christianisme : le rendre conforme aux valeurs du Parti. Alors que les mesures sanitaires ont été levées en Chine, les églises qui avaient été fermées le sont restées malgré tout. Nos estimations les plus prudentes font état d’au moins 10.000 églises forcées à ne plus se réunir.

En Inde, 2.228 églises ont été ciblées contre 67 l’année précédente. Cela est dû principalement aux émeutes dans l’État du Manipur débutées en mai 2023 : 249 églises Meitei dans les 2 premiers jours ont été attaquées par des hindouistes de leur propre ethnie.

La campagne de fermeture des églises de l’EPA (Église Protestante d’Algérie) par les autorités algériennes a atteint son apogée: il ne reste plus que 4 églises à ouvrir leurs portes sur les 47 de l’EPA.

 L’Afrique Subsaharienne : otage de l’extrémisme islamique

Depuis des années, l’Afrique Subsaharienne est la région où le plus de chrétiens sont tués pour des raisons liées à leur foi. Les extrémistes islamiques exploitent l’instabilité politique et profitent des faiblesses de gouvernance ou de sécurité pour développer des activités djihadistes et cibler les chrétiens. C’est le cas en Somalie, au Nigéria, au Mali, au Burkina Faso, au Mozambique

26 pays d’Afrique Subsaharienne sont le théâtre d’une persécution forte.

15 d’entre eux atteignent cette année des niveaux records dans leur score de violence contre les chrétiens. 4.606 chrétiens ont été tués pour leur foi en 2023 dans 18 pays d’Afrique Subsaharienne, 8 chrétiens sur 10 tués dans le monde le sont aujourd’hui au Nigéria.

Source & Crédit Photo : Portes Ouvertes

 

 

 

Plus d'articles similaires