EN FLASH
Reportage

Côte d’Ivoire : Jésus proclamé au FESPAM 2 à Abidjan

Annonces
Notre page Facebook
Événement à la Une
Vidéo à la Une
Getting your Trinity Audio player ready...

La deuxième édition du Festival de la Parole et de Miracles (FESPAM) s’est déroulée dans une atmosphère empreinte de ferveur, le vendredi 5 janvier 2024, de 21h à l’aube, pour ainsi consacrer ce début d’année au Seigneur.

Plus de deux cents fidèles chrétiens ont participé avec enthousiasme à cet événement qui s’est tenu à la salle Mathieu de l’Espace la Parole d’Angré, dans la commune de Cocody.

Cette rencontre était initiée par le Centre Missionnaire International Rehoboth (CMIR). Et cela, autour du thème inspirant « Christ en nous », tiré de Colossiens 1 : 27.

Trois orateurs éminents, parmi lesquels le Bishop Houessou Kouabenan Nicaise et son épouse Ange Houessou, venus tout droit de France, ont pris la parole pour traiter ce thème.

Le Dr. Emmanuel Kouman, Président des Pasteurs et chrétiens de la région du Zanzan à Abidjan, a ouvert ce moment en exhortant le peuple de Dieu à garder son regard fixé sur le Seigneur en toutes choses.

En suivant cette dynamique, la Chantre Rebecca Gnaffou, à travers des cantiques sublimes, a plongé l’assemblée dans une adoration profonde du Seigneur.

Le deuxième orateur, l’Apôtre Paul Boko de la Mission Internationale de l’Église Primitive (MIDEP), a ramené le cœur du peuple de Dieu vers son créateur avec des témoignages personnels inspirants. Ce qui montre l’importance de consacrer sa vie au Seigneur en cette nouvelle année.

À deux heures quarante minutes, l’orateur principal a pris la parole. Le Bishop Houessou Kouabenan Nicaise, Leader du Centre Missionnaire International Rehoboth (CMIR) a fait le déplacement depuis la France pour cette nuit de réveil et d’impact.

Il est également le premier Vice-président l’International Evangelism College of Bishops and Ministers (IECOBM), un Réseau Mondial des Évêques, basé aux États Unis.

Pour l’occasion, l’homme de Dieu a partagé avec l’auditoire que l’unité dans la ferveur de la prière est ce qui attise la flamme de Dieu.

Il a déclaré avec force : « Bien-aimé, n’arrête pas de travailler sous prétexte que tu es déstabilisé par les manigances du diable”, ajoutant avec conviction “Dieu choisit des canaux pour te bénir, et toi, tu leur colles une étiquette. »

Pour Bishop Houessou Kouabenan Nicaise, l’heure est venue de relever tous les défis qui se dressent devant chaque chrétien en ces temps de la fin.

Les participants venus de divers horizons tels que Daloa, Dabou, Grand-Bassam, Bonoua, pour ne citer que ces villes, ont tous exprimé leur bonheur d’avoir pris part à ce moment de haute portée spirituelle.

Ils estiment que ce moment doit être pérennisé. Le rendez-vous est donc pris pour la troisième édition du FESPAM en janvier 2025 prochain.

Emmanuel Dechrist

Plus d'articles similaires